27-01-14

Syrie: la Chine propose un cessez-le-feu par étapes

Image

PEKIN, 31 octobre 2012

La Chine appelle toutes les forces impliquées dans le conflit syrien à cesser progressivement les hostilités, a déclaré mardi le ministre chinois des Affaires étrangères Yang Jiechi lors d'une rencontre avec le représentant spécial de l'ONU et de la Ligue arabe Lakhdar Brahimi en visite à Pékin.
Selon un communiqué mis en ligne sur le site de la diplomatie chinoise, Pékin a formulé un plan de quatre points visant à régler le conflit en Syrie.
Ce document prévoit notamment une "cessation efficace des hostilités, effectuée graduellement et par étapes". Il s'agit de stopper d'urgence les affrontements dans différentes régions syriennes pour élargir progressivement la zone du cessez-le-feu à l'ensemble du pays. Cette solution permettrait d'opérer un "désengagement des parties" et, finalement, de "mettre un terme aux hostilités et aux violences".
Toutes les parties en conflit seront invitées à désigner des représentants chargés de concevoir une "feuille de route politique" sous médiation de M. Brahimi et de mettre en place une "structure gouvernementale de transition".
Selon le porte-parole de la diplomatie chinoise Hong Lei, la nouvelle initiative de Pékin est fondée sur le "plan Annan", les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et le communiqué de la conférence de Genève sur la Syrie. Cette initiative prend également en compte les récents développements de la situation dans ce pays.

http://fr.ria.ru/world/20121031/196483667.html

===

Moscou et Paris hostiles à l'éclatement de la Syrie

PARIS, 31 octobre 2012

Moscou et Paris coïncident sur la nécessité d'empêcher l'éclatement de la Syrie et d'endiguer la propagation du terrorisme dans la région sur fond de crise dans ce pays, a estimé mercredi à Paris le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
"Quant à la Syrie, nos approches et positions sont proches, notre désir étant de ne pas tolérer l'éclatement de ce pays, sa division ethnique et confessionnelle", a déclaré M.Lavrov lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion du Conseil de coopération franco-russe sur les questions de sécurité (CCQS).

http://fr.ria.ru/world/20121031/196482715.html

===

La Chine exhorte les parties belligérantes en Syrie à entamer la réconciliation politique

MONTREUX (Suisse), 22 janvier 2014 (Xinhua) -- Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a rencontré mercredi à Montreux, en Suisse, les représentants du gouvernement et de l'opposition de Syrie en marge de la conférence de Genève II, tout en exhortant les deux parties à travailler sérieusement à la réconciliation politique.

Après avoir été informé séparément par le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères syrien Walid Mouallem, et le président de la Coalition nationale syrienne (opposition) Ahmad Al-Jarba, M. Wang a indiqué aux deux parties que le règlement politique est la seule voie pratique et viable pour résoudre la crise syrienne qui dure depuis trois ans.

Il a rappelé que le fait que les parties belligérantes se soient réunies pour la première fois représentait un exploit en soi. Bien qu'elles aient des positions nettement contradictoires, les deux parties devraient saisir cette opportunité et avancer étape par étape vers une réconciliation politique.

http://french.xinhuanet.com/chine/2014-01/23/c_133069054....

25-12-13

Sauvez ma fille prise en otage par Al-Qaida en Syrie !

Mériam Rhaiem: Au secours, M. Hollande! Sauvez ma fille prise en otage par Al-Qaida en Syrie

http://www.youtube.com/watch?v=i7em_W2U0Fc#t=13

http://youtu.be/i7em_W2U0Fc

14-12-13

Syrie: les tchétchènes

Des Tchétchènes venus défendre Gaza contre l'agression israélienne se retrouvent à combattre en Syrie dans le cadre de leur guerre contre la Russie et leur idée de créer un émirat caucasien. De cette façon ils se mobilisent derrière l'Arabie saoudite et le Qatar, qui, avec le soutien des Etats-Unis, se battent le gouvernement syrien pour agrandir leur pouvoir et leur influence dans la région. A Qatar se trouve la plus grande base américaine pour la guerre en Afghanistan, qui a été précédemment situé à l'Arabie saoudite.

===

Syrie: deux évêques enlevés, les ravisseurs seraient "tchétchènes"

23 avril 2013

"Les ravisseurs parlaient en arabe littéraire et avaient l'air d'étrangers."

Les ravisseurs de deux évêques enlevés lundi en Syrie seraient des "jihadistes tchétchènes", selon le diocèse orthodoxe syrien. L'évêque Yohanna Ibrahim, chef du diocèse syriaque orthodoxe d'Alep et l'évêque Boulos Yaziji, chef du diocèse grec orthodoxe de la ville, avaient été enlevés alors qu'ils revenaient de la frontière turque, indique le diocèse dans un communiqué.

"Selon les informations reçues, un groupe armé de Tchétchènes a arrêté leur voiture et enlevé les évêques. Le chauffeur a été tué", affirme le diocèse, sans préciser le lieu exact du rapt ni les circonstances du meurtre du conducteur.

Lundi, l'agence officielle syrienne Sana avait rapporté qu'un "groupe terroriste armé" avait enlevé les deux évêques dans le village de Kafar Dael dans la province d'Alep.

Une source au diocèse a précisé à l'AFP que l'évêque Yohanna Ibrahim "menait une mission humanitaire pour libérer deux prêtres enlevés il y a deux mois" et était allé à la frontière turque après des informations sur leur présence là-bas. Dans le même temps, il raccompagnait l'évêque Yaziji qui se trouvait à la frontière. Sur le chemin de retour, au village de Kafar Dael, le groupe armé a intercepté leur voiture et les a enlevés.

Les ravisseurs ont fait descendre de la voiture le chauffeur et une autre personne qui tient à garder à l'anonymat, a poursuivi la source. "Selon cette personne-là, les ravisseurs parlaient en arabe littéraire et avaient l'air d'étrangers. Ils lui ont dit qu'ils étaient des jihadistes tchétchènes", a indiqué la source du diocèse.

Quant au chauffeur, il a été tué d'une balle dans la tête après le départ des ravisseurs, selon les propos du témoin. "Jusqu'à présent, nous n'avons pas pu communiquer avec les évêques ou avec leurs ravisseurs. Nous faisons de notre mieux pour les libérer", indique le diocèse.

L'évêque Yohanna Ibrahim était connu pour servir d'intermédiaire dans des cas d'enlèvements notamment de chrétiens. Les chrétiens, qui constituent environ 5% de la population syrienne, sont particulièrement vulnérables dans le contexte d'anarchie favorisé par le conflit qui ensanglante le pays depuis mars 2011, soulignent des ONG.

http://www.lalibre.be/actu/international/syrie-deux-eveques-enleves-les-ravisseurs-seraient-tchetchenes-51b8fbe2e4b0de6db9ca4f26

===

24 novembre 2012 - Des Tchétchènes venus défendre Gaza se retrouvent à combattre en Syrie
http://lejournaldusiecle.com/2012/11/24/des-tchetchenes-venus-defendre-gaza-se-retrouvent-a-combattre-en-syrie/

10 septembre 2013 - Syrie: des Tchétchènes et d’autres Caucasiens parmi les terroristes:
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/274234-syrie-des-tch%C3%A9tch%C3%A8nes-et-d%E2%80%99autres-caucasiens-parmi-les-terroristes

22-10-13

Exportations d'armes belges: chaque année un milliard d'euros

Syrian.terrorists.Selim Idriss.verhofstadt.jpg

La moitié des armes à feu européennes vendues au Moyen-Orient sont belges

21 octobre 2013

Au sud du pays, on fabrique plutôt des armes à feu, des véhicules et des munitions tandis que le nord exporte, lui, des écrans et de l'électronique à des fins militaires.

Au total, les exportations d'armes belges rapportent chaque année de l'ordre d'un milliard d'euros, dont les deux tiers au profit d'entreprises wallonnes. Le GRIP et le Vredesinstituut organisaient lundi une conférence sur le commerce d'armes belges à l'occasion du dixième anniversaire de la régionalisation de cette compétence. Celle-ci n'a pas freiné les exportations, selon l'étude, qui ne relève que très peu de refus d'exportation, tant au nord qu'au sud du pays. 

Un point positif toutefois: ce négoce jouit aujourd'hui d'une plus grande transparence. "C'est surtout le cas en Flandre où beaucoup d'informations sont livrées à chaque transaction individuelle", selon Nils Duquet, membre du Vredesinstituut. Cette transparence accrue permet d'avoir une meilleure idée des livraisons d'armes. Ainsi, 48% des armes à feu européennes exportées vers le Moyen-Orient proviennent de Belgique, notamment de la FN de Herstal. Représentant 30% de ses exportations, cette région reste l'un des principaux marchés de l'entreprise wallonne.

 A l'échelle européenne, la Belgique est toutefois un acteur moyen sur le marché des armes. La France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne -qui fabriquent chacun des avions, des chars et des bateaux de guerre- totalisent ensemble 60% des exportations européennes d'armes. En matière d'armement, Flandre et Wallonie ont chacune leur spécificité. Au sud du pays, on fabrique plutôt des armes à feu, des véhicules et des munitions tandis que le nord exporte, lui, des écrans et de l'électronique à des fins militaires.

http://www.lalibre.be/actu/belgique/la-moitie-des-armes-a-feu-europeennes-vendues-au-moyen-orient-sont-belges-52657dde3570c8cf50b9328c

Photo: Former Belgian Prime Minister and leader of the European liberals, who was pleading for military interventions in Libya and Syria, pleading for the delivery of weapons to the so called Syrian ‘opposition’.

La Belgique est responsable pour le terrorisme en Syrie

terrorists.syrie.moslimjongeren.jpg

Jejoen Bontinck inculpé pour terrorisme

19 octobre 2013

Jejoen Bontinck, le jeune Belge qui a séjourné durant huit mois en Syrie, a été inculpé pour participation à des activités d'un groupe terroriste et placé sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction d'Anvers, a indiqué samedi le parquet fédéral. Le jeune homme comparaîtra mardi devant la chambre du conseil qui devra décider ou non de la prolongation de sa détention.

Jejoen Bontinck était parti en février en Syrie, vraisemblablement pour combattre aux côtés de Sharia4Belgium contre le régime du président syrien Assad. L'annonce de son départ n'avait été faite qu'un mois après, en mars, après avoir été en contact avec ses parents. Le père de Jejoen, Dimitri Bontinck, avait essayé, à deux reprises, mais sans succès, de ramener son fils en Belgique. Il avait été indiqué jeudi que le jeune homme était sur le chemin du retour, et vendredi qu'il séjournait depuis au moins une semaine aux Pays-Bas.

Jejoen Bontinck a été interpellé vendredi soir par la police judiciaire fédérale alors qu'il rendait visite à sa mère et son frère à Anvers. La police l'a interrogé toute la soirée et une partie de la nuit et il a été présenté samedi à un juge d'instruction, qui l'a placé sous mandat d'arrêt.

Le parquet fédéral suppose que Jejoen, tout comme une série d'autres jeunes, s'est rendu en Syrie sur base d'indications de Fouad Belkacem ou d'autres membres de Sharia4Belgium et qu'il a participé là-bas à des combats. Le jeune homme a démenti cette information dans des interviews à plusieurs médias et a indiqué qu'il s'est rendu en Syrie de sa propre initiative pour travailler comme volontaire dans un hôpital à la frontière turco-syrienne.

http://www.dhnet.be/actu/belgique/jejoen-bontinck-inculpe-pour-terrorisme-52627cba3570314ade9ec7fd