14-06-13

Elections 2014 - Bruxelles: Les citoyens vont obtenir ce qu'ils demandent

Reynders.Davignon2.jpg

L'intolérance contre les activistes et les dissidents

L'exclusion des chômeurs et des handicapés

La persécution et l'exclusion des plus faibles

Un climat de répression et de terreur

La puissance d'une petite élite néo libérale

Belgique.Didier.reynders.jpg

Didier Reynders: "Je suis prêt à devenir ministre-président bruxellois"

"Ce que j'ai vu aux Finances et sur le plan international peut être utile à Bruxelles. Je suis prêt à être ministre-président bruxellois. Je ne suis pas venu par hasard. Et je reste convaincu que le libéraux ont la capacité d'être les premiers."

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_didier-reynders-pret-a-devenir-ministre-president-bruxellois?id=7998036

'Culture de la non-violence' ?

vechtpartij.jpg

"Une culture de la non-violence et de la paix favorise le respect de la vie et de la dignité de chaque être humain sans préjugé ni discrimination d’aucune sorte".

Les atomes appelés hommes: des signaux de haine et de persécution

voltaire.jpg

Voltaire (1694-1778), Traité sur la Tolérance

« Prière à Dieu »

Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse ; c’est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s’il est permis à de faibles créatures perdues dans l’immensité, et imperceptibles au reste de l’univers, d’oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature ; que ces erreurs ne fassent point nos calamités. Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, et des mains pour nous égorger ; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d’une vie pénible et passagère ; que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos lois imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, et si égales devant toi ; que toutes ces petites nuances qui distinguent les atomes appelés hommes ne soient pas des signaux de haine et de persécution ; que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer supportent ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil ; que ceux qui couvrent leur robe d’une toile blanche pour dire qu’il faut t’aimer ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire ; qu’il soit égal de t’adorer dans un jargon formé d’une ancienne langue, ou dans un jargon plus nouveau ; que ceux dont l’habit est teint en rouge ou en violet, qui dominent sur une petite parcelle d’un petit tas de la boue de ce monde, et qui possèdent quelques fragments arrondis d’un certain métal, jouissent sans orgueil de ce qu’ils appellent grandeur et richesse, et que les autres les voient sans envie : car tu sais qu’il n’y a dans ces vanités ni de quoi envier, ni de quoi s’enorgueillir.
   Puissent tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ! Qu’ils aient en horreur la tyrannie exercée sur les âmes, comme ils ont en exécration le brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l’industrie paisible ! Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas les uns les autres dans le sein de la paix, et employons l’instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam jusqu’à la Californie, ta bonté qui nous a donné cet instant.

http://www.etudes-litteraires.com/voltaire-tolerance.php

Aidons les cons

Ce qui est surprenant avec les jeunes cons, c'est leur propension à devenir de vieux cons.

cons partout.jpg

12-06-13

PRISM: Bruxelles hausse le ton contre Washington

Obama.drink.2.jpg

Bruxelles, 11.6.2013

Viviane Reding, la commissaire à la Justice, réclame des explications sur Prism. Pour Bruxelles, Prism met «en danger le droit fondamental à la protection des données».

Plutôt prudente depuis la révélation du controversé système américain de surveillance électronique , la Commission européenne sort enfin de sa torpeur. Viviane Reding, la commissaire à la Justice, vient ainsi d’envoyer, selon nos informations, une lettre à son homologue américain, Eric Holder, pour réclamer de façon très directe «des explications et des clarifications sur le programme PRISM», qui aurait permis depuis quelques années l’espionnage de tous les internautes actifs sur des sites comme Google, Facebook, YouTube ou encore Skype.

«Compte tenu de la gravité de la situation et des préoccupations exprimées par l’opinion publique de ce côté de l’Atlantique, vous comprendrez que j’attends des réponses rapides et concrètes aux questions que je pose», est-il écrit dans ce courrier, dont «Les Echos» ont obtenu une copie. Une longue liste d’une dizaine de questions est mentionnée dans la lettre: les Européens ont-ils été surveillés par Prism ? Quelle était l’étendue des informations collectées par ce programme ? Sa fréquence ? Etc. Des questions que se pose également l’Allemagne, qui a annoncé vouloir demander des explications alors que se profile la semaine prochaine la visite à Berlin de Barack Obama.

Dans sa lettre, Viviane Reding ajoute une allusion qui ressemble fort à une mise en garde dans la perspective de la négociation à venir entre Europe et Etats-Unis sur un accord de libre-échange. «Comme vous le savez, la Commission européenne est responsable devant le Parlement européen, qui devrait probablement évaluer la relation transatlantique à la lumière de vos réponses», poursuit ainsi la responsable luxembourgeoise. En clair, soyez transparents si vous voulez éviter que les eurodéputés mettent leur veto à un possible accord commercial. Depuis le traité de Lisbonne de 2009, l’enceinte européenne peut en effet bloquer un accord de libre-échange.

Viviane Reding et Eric Holder doivent se rencontrer vendredi à Dublin. Ce scandale devrait être abordé, de même que d’autres problèmes liés à la protection des données des internautes. Bruxelles veut obtenir que les citoyens européens puissent recourir à la justice américaine pour corriger des données détenues par des sociétés américaines et qui seraient fausses. Une simple réciprocité, alors que la possibilité est déjà offerte aux citoyens américains en Europe.

Bruxelles estime en tout cas que ces scandales rendent plus que jamais nécessaire l’adoption de sa directive sur la protection des données proposée début 2012. Cette législation prévoit notamment un «droit à l’oubli» numérique pour l’internaute et l’obligation pour les entreprises d’avertir les autorités en cas de faille de sécurité. La loi s’appliquerait à tous, y compris aux entreprises américaines opérant en Europe. Ces dernières ont depuis un an lancé une grande opération de lobbying contre ces mesures, jugées trop contraignantes. Plus de 4.000 amendements ont été déposés au Parlement européen. Les Etats membres sont, eux, profondément divisés. La Grande-­Bretagne, notamment, mène la fronde contre une législation jugée trop lourde pour les entreprises.

Bureau de Bruxelles

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202821199298-bruxelles-preoccupe-au-plus-haut-niveau-par-l-affaire-prism-574351.php

Photo: 17 Février 2011 - Le président Barack Obama rejoint un toast avec le PDG d'Apple Steve Jobs et d'autres cadres techniques lors d'un dîner à Woodside, en Californie.

La «Journée de la colère» en Libye et par des Libyens en exil a été prévue pour le 17 Février 2011 ...

11-06-13

Gustave Flaubert

art.Flaubert.jpg

À Ivan Tourgueneff

Croisset, dimanche soir, 25 juin 1876
 

... La mort de la pauvre mère Sand m’a fait une peine infinie. J’ai pleuré à son enterrement comme un veau, et par deux fois, la première en embrassant sa petite-fille Aurore (dont les yeux ce jour-là ressemblaient tellement aux siens que c’était comme une résurrection) - et la seconde, en voyant passer devant moi son cercueil. Il y a eu là de belles histoires ! Pour ne pas blesser « l’opinion publique », l’éternel et exécrable on, on l’a portée à l’église ! Je vous donnerai les détails de cette bassesse. J’avais le cœur bien serré ! Et j’ai eu positivement envie de tuer M. Adrien Marx. Sa seule vue m’a empêché de dîner, le soir, à Châteauroux. 
Oh ! La tyrannie du Figaro ! Quelle peste publique ! J’étouffe de rage en songeant à ces cocos-là ! Mes compagnons de route, Renan et le prince Napoléon, ont été charmants, celui-là parfait de tact et de convenance et il a vu clair, dès le début, mieux que nous deux. Vous avez raison de regretter notre amie, car elle vous aimait beaucoup et ne parlait jamais de vous qu’en vous appelant « le bon Tourgueneff ». Mais pourquoi la plaindre ? Rien ne lui a manqué. - Elle restera une très grande figure. 
Les bonnes gens de la campagne pleuraient beaucoup autour de sa fosse. Dans ce petit cimetière de campagne, on avait de la boue jusqu’aux chevilles. Une pluie douce tombait. Son enterrement ressemblait à un chapitre d’un de ses livres. 
Quarante-huit [heures] après, j’étais rentré dans mon Croisset où je me trouve étonnamment bien ! Je jouis de la verdure, des arbres et du silence d’une façon toute nouvelle ! Je me suis remis à l’eau froide (une hydrothérapie féroce) et je travaille comme un furieux. Mon Histoire d’un Cœur simple sera finie sans doute vers la fin d’août ? - Après quoi, j’entamerai Hérodias ! Mais que c’est difficile ! nom de Dieu, que c’est difficile ! Plus je vais et plus je m’en aperçois. Il me semble que la Prose française peut arriver à une beauté dont on n’a pas l’idée ? Ne trouvez-vous pas que nos amis sont peu préoccupés de la Beauté ? Et pourtant il n’y a dans le monde que cela d’important ! 
Et bien, et vous ? Travaillez-vous ? Et Saint Julien avance-t-il ? C’est bête comme tout ce que je vais vous dire, mais j’ai envie de voir ça imprimé en russe ! Sans compter qu’une traduction faite par vous « chatouille de mon cœur l’orgueilleuse faiblesse », seule ressemblance que j’aie avec Agamemnon. 
Quand vous êtes parti de Paris, vous n’aviez pas lu le nouveau bouquin de Renan ? Il me paraît charmant. « Charmant » est le mot propre. Êtes-vous de mon avis ? Du reste, depuis quinze jours, j’ignore absolument ce qui se passe dans le monde, n’ayant pas lu une seule fois le moindre journal. Fromentin m’a envoyé son livre sur Les maîtres d’autrefois. Comme je connais fort peu la peinture hollandaise, il manque pour moi de l’intérêt qu’il aura pour vous. C’est ingénieux, mais trop long, trop long ! Taine me paraît exercer une grande influence sur ledit Fromentin. - Ah ! J’oubliais ! le poëte Mallarmé (l’auteur du Faune) m’a cadotté d’un livre qu’il édite, Vathek, conte oriental écrit, à la fin du siècle dernier, en langue française, par un anglais. - C’est drôle. 
J’entre en rêverie (et en désirs) quand je songe que cette feuille de papier va aller chez vous, dans votre maison - que je ne connaîtrai jamais ! Et je me dépite de n’avoir pas de votre entourage une idée nette. Si vous avez chaud là-bas, ici il ne fait pas froid. Toute ma journée se passe les jalousies closes, dans la compagnie exclusive de moi-même. Aux heures des repas, j’ai pour me distraire la vue de mon fidèle Émile et de mon lévrier. 
Ma nièce, à qui je transmettrai votre bon souvenir, s’en va à la fin de ce mois aux Eaux-Bonnes avec son mari. - Et je ne bougerai d’ici qu’à la fin de septembre, pour assister à la Ire de Daudet. Mais à cette époque vous serez revenu depuis longtemps aux Frênes ? Vous apprendrez avec plaisir que les affaires de mon neveu ont l’air de prendre une bonne tournure. Il y a du moins un peu d’azur à l’horizon. Oui, mon bon vieux, tâchons, en dépit de tout, de nous tenir le bec hors de l’eau. Soignez-vous bien, bonne pioche, et prompt retour. 
Je vous embrasse tendrement et fortement. 
Votre.

Écrivez-moi, hein ?

http://www.fondationlaposte.org/article.php3?id_article=983

La mort de George Sand - Fiodor Dostoïevski
http://beq.ebooksgratuits.com/vents/Dostoievski-Sand.pdf

Le Tigre va reparaître

Tigre va reparaître.jpg

http://www.le-tigre.net/Qu-est-ce-que-Le-Tigre.html

15:46 Gepost in Actualité, Tigre | Permalink | Commentaren (0)

George Sand

Art.Georges.Sand.jpg

"Tu aimes trop la littérature. Elle te tuera, Et tu ne tueras pas la bêtise humaine"... George Sand à Gustave Flaubert

Aidons les cons

Ceci n'est pas une canne

pipe.jpg


10-06-13

Aidons les cons

Ceci n'est pas une pipe

canne-moviale.jpg

09-06-13

Les cons sont partout

Saint.Gilles.brasserie.de.Union.3.jpg

Ce sont des cons, que vous pouvez rencontrer dans un magasin pendant les soldes, sur la route, dans un aéroport sous stress du départ, à la plage et sur les terrasses des cafés.

06-06-13

Berlin- Brüssel - Bettina Küsel - Philippe Leblanc - Vertigo Art

Vertigo.art.June.6.2013.Brussels.jpg

Berlin- Brüssel un travail en chiffres et en lettres

Bettina Küsel et Philippe Leblanc

Philippe Leblanc: Toiles perforées rétro-éclairées suivant un rythme dicté par la suite de Fibonacci, cubes et cylindres articulés ou pivotant, lampes-sculptures, suspensions monumentales dont les dimensions évoquent les unités du temps, série de totems suspendus ou disposés en cercles, toutes ces œuvres réfléchies et calculées sont cependant souvent modifiées spontanément en cours de réalisation et jusqu’à la dernière étape, parfois délicate, du montage, pour ensuite laisser la place aux rêves qui les ont initiées.
Les œuvres sont percés d’identité : après la chute du mur et la reconnaissance et l’arrivée des allemands (d’origine ethnique) vivant en ex-URSS, Berlin a vu changer profondément sa population.
Berlin est redevenue une ville internationale où les Berlinois côté Est se sont crée une propre identité dont le résultat tangible sont les cartes postales avec des slogan en allemand mais en utilisant les lettres cyrilliques.
« J’ai crée mes propres messages et puisque le monde s’est internationalisé, les messages sont en français et en anglais (à lire avec l’accent russe). »

Vertigo art, r. Haute 271, 1000 Bruxelles

Tél. : 0495-28.29.04

Fax : 054-32.77.03

http://www.vertigoart.be

sa. et di. de 11 à 18h

7 / 05 / 2013 - 30 / 06 / 2013

http://www.agenda.be/fr/event/268909/berlin-brussel-un-travail-en-chiffres-et-en-lettre.html

Vertigo.art.June.6.2013.jpg

Berlijn- Brussel van cijfers en letters werk

Bettina Küsel en Philippe Leblanc

Philippe Leblanc (cijfers) is gefascineerd door de combinatie van cijfers en kleuren en wendt zijn vaardigheid als architect en kunstenaar: de volmaakte versmelting, mathematische reeksen opnieuw geïnterpreteerd. 

Bettina Küsel (letters) Is Oost-Berlijnse en in haar niet conventionele doeken zoekt ze naar haar identiteit, versterkt door de grote metamorfose van Berlijn, stad van haar jeugd. 

Philippe Leblanc: Doeken, van achteren belicht, ritmisch geperforeerd in reeksen en gerangschikt volgens het principe van Fibonacci. Kubussen en cilinders, bewegend en draaiend, monumentaal opgehangen lampsculpturen, waarbij de afmetingen verwijzen naar de tijd. Een serie totems opgehangen of in cirkels opgesteld. 

Al deze werken, hoezeer ook bedacht en berekend, worden tijdens het realisatieproces spontaan aangepast, vaak op het allerlaatste ogenblik om ruimte te geven aan de initiële droom, de basis van ieder werk. 

Bettina Küsel: Haar werken zijn doordesemd van identiteit: na het instorten van de muur en de erkenning en de komst van etnische Duitsers uit de ex-USSR, verandert de Berlijnse bevolking fundamenteel. Berlijn is opnieuw een internationale stad waar de Oost-Berlijners een nieuwe identiteit hebben aangenomen o.a. tastbaar op prentbriefkaarten met slogans in het Duits, evenwel mits gebruikmaking van het cyrillisch schrift. Vanwege de internationalisering van de kunst, zijn de teksten in het Frans en het Engels (te lezen met een Russisch accent).

Wanneer: van 07/05/13 tot 30/06/13 za, zo van 11:00 tot 18:00 (ma, di, woe, do, vrij gesloten)

Waar: Vertigo art  - Hoogstr. 271, 1000 Brussel

Wegbeschrijving, Routeplanner MIVB

Contact: info@vertigoart.be

Telefoon: 0495-28.29.04

Fax: 054-32.77.03

Links: http://www.vertigoart.be

zaterdag en zondag van 11 tot 18h

7 / 05 / 2013 - 30 / 06 / 2013

http://www.uitinvlaanderen.be/agenda/e/berlijn-brussel-van-cijfers-en-letters-werk/ef3ad769-4f86-47a6-9199-3dae6df5f0fd