14-12-13

Syrie: les tchétchènes

Des Tchétchènes venus défendre Gaza contre l'agression israélienne se retrouvent à combattre en Syrie dans le cadre de leur guerre contre la Russie et leur idée de créer un émirat caucasien. De cette façon ils se mobilisent derrière l'Arabie saoudite et le Qatar, qui, avec le soutien des Etats-Unis, se battent le gouvernement syrien pour agrandir leur pouvoir et leur influence dans la région. A Qatar se trouve la plus grande base américaine pour la guerre en Afghanistan, qui a été précédemment situé à l'Arabie saoudite.

===

Syrie: deux évêques enlevés, les ravisseurs seraient "tchétchènes"

23 avril 2013

"Les ravisseurs parlaient en arabe littéraire et avaient l'air d'étrangers."

Les ravisseurs de deux évêques enlevés lundi en Syrie seraient des "jihadistes tchétchènes", selon le diocèse orthodoxe syrien. L'évêque Yohanna Ibrahim, chef du diocèse syriaque orthodoxe d'Alep et l'évêque Boulos Yaziji, chef du diocèse grec orthodoxe de la ville, avaient été enlevés alors qu'ils revenaient de la frontière turque, indique le diocèse dans un communiqué.

"Selon les informations reçues, un groupe armé de Tchétchènes a arrêté leur voiture et enlevé les évêques. Le chauffeur a été tué", affirme le diocèse, sans préciser le lieu exact du rapt ni les circonstances du meurtre du conducteur.

Lundi, l'agence officielle syrienne Sana avait rapporté qu'un "groupe terroriste armé" avait enlevé les deux évêques dans le village de Kafar Dael dans la province d'Alep.

Une source au diocèse a précisé à l'AFP que l'évêque Yohanna Ibrahim "menait une mission humanitaire pour libérer deux prêtres enlevés il y a deux mois" et était allé à la frontière turque après des informations sur leur présence là-bas. Dans le même temps, il raccompagnait l'évêque Yaziji qui se trouvait à la frontière. Sur le chemin de retour, au village de Kafar Dael, le groupe armé a intercepté leur voiture et les a enlevés.

Les ravisseurs ont fait descendre de la voiture le chauffeur et une autre personne qui tient à garder à l'anonymat, a poursuivi la source. "Selon cette personne-là, les ravisseurs parlaient en arabe littéraire et avaient l'air d'étrangers. Ils lui ont dit qu'ils étaient des jihadistes tchétchènes", a indiqué la source du diocèse.

Quant au chauffeur, il a été tué d'une balle dans la tête après le départ des ravisseurs, selon les propos du témoin. "Jusqu'à présent, nous n'avons pas pu communiquer avec les évêques ou avec leurs ravisseurs. Nous faisons de notre mieux pour les libérer", indique le diocèse.

L'évêque Yohanna Ibrahim était connu pour servir d'intermédiaire dans des cas d'enlèvements notamment de chrétiens. Les chrétiens, qui constituent environ 5% de la population syrienne, sont particulièrement vulnérables dans le contexte d'anarchie favorisé par le conflit qui ensanglante le pays depuis mars 2011, soulignent des ONG.

http://www.lalibre.be/actu/international/syrie-deux-eveques-enleves-les-ravisseurs-seraient-tchetchenes-51b8fbe2e4b0de6db9ca4f26

===

24 novembre 2012 - Des Tchétchènes venus défendre Gaza se retrouvent à combattre en Syrie
http://lejournaldusiecle.com/2012/11/24/des-tchetchenes-venus-defendre-gaza-se-retrouvent-a-combattre-en-syrie/

10 septembre 2013 - Syrie: des Tchétchènes et d’autres Caucasiens parmi les terroristes:
http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/274234-syrie-des-tch%C3%A9tch%C3%A8nes-et-d%E2%80%99autres-caucasiens-parmi-les-terroristes

De commentaren zijn gesloten.