29-11-13

La famille Kimyongür reçue au Ministère

Consulat d'Italie 25/11/13

 

Ce jeudi 28 novembre à 10 heures, plusieurs membres de la famille Kimyongür ont pu rencontrer le Conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères.

Au cours de cette rencontre, les proches de Bahar Kimyongür ont fait part à Monsieur Jozef Bockaert de leurs plus vives inquiétudes.

Depuis une semaine en effet, le citoyen belge est maintenu en détention en Italie –suite à un mandat d'arrêt international lancé par la Turquie. Sa famille a insisté pour que la Belgique réagisse et qu'il soit mis un terme à cette incarcération dans les plus brefs délais.

Les proches de Bahar présents à la réunion ont suggéré que se noue un dialogue constructif avec le ministère afin de faire cesser l’acharnement de l'Etat turc (qui persécute, pour des raisons politiques, notre compatriote depuis plus d'une décennie), d'empêcher l’extradition de Kimyongür vers Ankara et de trouver des solutions concrètes pour mettre fin à la situation kafkaïenne dans laquelle se trouve le ressortissant belge.

Est-ce le signe d’une prise de conscience relative à la gravité de la situation ?, J. Bockaert a fait valoir que dans cette affaire, «à première vue, il y a abus» car aux Affaires étrangères, «on réalise que c'est exagéré et qu'il est nécessaire d'agir».

Dans ce cadre, une visite consulaire sera organisée : dès demain, le Consul de Belgique en Italie devrait rendre visite à Bahar Kimyongür à la prison de Bergame.

Par ailleurs, Bahar Kimyongür et ses avocats sont invités à entreprendre une série de démarches auprès d'Interpol, pour démontrer que le mandat d'arrêt émis par la Turquie se base exclusivement sur des motifs politiques, qu'il est donc nécessaire de lever le signalement international dont Kimyongür fait l'objet. A cet égard, le Conseiller au ministère envisage d'explorer les différentes pistes permettant d'appuyer ces démarches.

Au terme de l'entretien, les deux parties ont décidé de rester en contact afin de suivre l'évolution de l'affaire et d'essayer de résoudre les problèmes auxquels est confronté Bahar Kimyongür.

Cette réunion semble donc un premier pas positif, tranchant avec l'attitude «passive» de l’État belge face aux dernières menaces d'extradition de Kimyongür tant en Espagne qu'en Italie.

Dans ces conditions, le Comité pour la Liberté d'Expression et d'Association appelle tous les démocrates à rester bien évidemment vigilants.

Un rassemblement sera à nouveau organisé ce dimanche 1er décembre à 15 heures devant l'ambassade d'Italie à Bruxelles pour exiger la libération immédiate de Bahar Kimyongür.

http://leclea.be/clea/communiques/28-11-13-famille-kimyongur-recue-au-ministere-des-affaires-etrangeres.html

De commentaren zijn gesloten.