22-06-13

Joe Hill

U.S.Action.cortez.joe.hill.jpg

Né en Suède en 1879, Joe Hill immigre aux États-Unis en 1902. Il travaille et voyage dans plusieurs régions du pays. C’est vers 1910 qu’il adhère aux IWW et écrit des chansons militantes pour le syndicat révolutionnaire. Les chansons sont alors une part importante des activités militantes. En détournant des chansons populaires, en substituant aux paroles originales des textes qui décrivent les conditions de vie et de travail, les IWW créent des repères de solidarité.

En 1911, les IWW publient la troisième édition d’un petit livre rouge de chansons auquel Joe Hill contribue avec The Preacher and the Slave :

« Les prêtres sortent toutes les nuits,

Pour vous dire ce qui est bien et ce qui est mal.

Mais quand on leur demande à manger,

Ils répondent d’une voix douce :

Vous mangerez encore et encore,

Dans ce pays glorieux au-dessus du ciel.

Travaillez et priez. Vivez dans le droit chemin

Et vous aurez du gâteau dans le ciel… Quand vous mourrez. »

En 1914, il est accusé d’avoir participé à un braquage. Accusation fabriquée et procès truqué inscrite dans une répression violente qui vise à juguler le mouvement social, et en particulier les IWW. La mobilisation nationale et internationale ne parviendra pas à stopper son exécution. Il est fusillé en novembre 1915.

===

JOE HILL. Les IWW et la création d’une contre-culture ouvrière révolutionnaire

http://divergences.be/spip.php?article1199

De commentaren zijn gesloten.